© Phiros Philippe Rossignol

L’ambiguïté des effets de l’exemple et de la présence rappelle la discussion de Peirce concernant l’icône :
« […] en contemplant un tableau, il y a un moment où nous perdons conscience qu’il n’est pas la chose, la distinction entre le réel et la copie disparaît, et c’est sur le moment un pur rêve – non une existence particulière et pourtant non générale. À ce moment nous contemplons une icône. »
(Écrits sur le signe [Paris, Seuil, coll. « L’Ordre philosophique » (rassemblés, traduits et commentés par Gérard Delalle), 1978], p. 145)
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
©PhirosMMXX