Aujourd’hui, je veux t’écrire.

Pas spécialement pour la St Valentin, puisque pour moi, il est impossible de croire qu’il y a un jour spécial pour aimer, pour les êtres aimés et les amoureux. Ce sentiment peut nous surprendre à tout instant et dure éternellement si notre cœur est fort et l’objet de nos désirs est d’une pureté sublime, d’une sensibilité émouvante.

Je veux t’écrire surtout pour te dire comme je suis heureux de te lire, lire dans tes yeux qui remplissent mon cœur de clarté.

J’aurai voulu ce matin te rapporter des roses, mais j’en n’ai tant pris que je n’ai pu te les amener. Les roses envolées, dans le vent s’en sont allées. Elles ont pris la mer pour ne plus revenir. La vague en a paru rouge et comme enflammée

J’en suis encore tout embaumé. Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

PR1_5383